La première rencontre a eu lieu le dimanche 13 mars 2016 au soir. Nous étions une douzaine de participants dont 3 couples.

Après un tour de table pour nous présenter et quelques explications des accompagnateurs, nous avons écouté le premier texte biblique, à partir duquel nous allions prier.

 

 Chaque jour de la semaine, j’étais appelée à prendre un temps pour le Seigneur, à le rencontrer dans sa Parole de Vie.

Ce temps offert pour l’écouter, pour méditer son message, lui ouvrir mon cœur et parler avec lui en toute simplicité.

Chaque jour donc,  j’ai rencontré mon accompagnatrice avec laquelle j’ai partagé ce que j’avais vécu lors de ma rencontre avec le Seigneur. Elle m’a aidée à mettre un nom parfois sur ce que je vivais. Ensuite, elle me proposait un texte biblique pour nourrir le temps de prière du lendemain.

J’ai décidé de vivre cela à fond, sans remettre en cause le texte de la Bible qu’elle me présentait pour méditer, prier.

Pour moi, c’était l’Esprit Saint qui la guidait à ce moment-là !

Cette expérience fut l’occasion d’approfondir ma relation avec le Seigneur, d’aller au plus profond de ce qui se vit au fond de moi, et de tout Lui donner.

Je sais que ce temps fort m’aidera lorsque je serai dans un désert spirituel.

Le samedi matin, tout le groupe s’est réuni pour partager l’expérience vécue durant la semaine.

C’était très profond et enrichissant de constater combien le Seigneur nous a parlé à tous de façon personnelle.

 

J’invite de tout cœur toutes les personnes à vivre cette « retraite ».

C’est un temps fort, un moment privilégié durant lequel le Seigneur m’a rencontré cœur à cœur.

Mireille

Ittre, 2016

C’est le témoignage de Denise qui m’a décidée, l’année passée, à participer à la semaine de prière accompagnée. Il me restait à aménager le quotidien pour laisser plus de temps au Seigneur.

Pas si difficile. C’est le temps du carême, les soupers sont simplifiés. Je décide aussi de laisser plus de liberté à Denis pour préparer ses devoirs : il se débrouillera bien sans moi. J’abandonne mes collègues plus tôt : personne ne s’en plaint... Je me prépare un coin-prière, pour pouvoir m’isoler dans le calme. Une bougie et ma Bible, et me voilà prête.

 

La première rencontre se fait le dimanche soir. Nous sommes une trentaine de participants. Nous faisons connaissance avec les accompagnateurs. Nous lisons ensemble le premier texte biblique, à partir duquel nous allons prier. Au long de la semaine nous allons essayer de nous situer par rapport au Seigneur grâce à sa Parole ; nous allons lui ouvrir notre cœur, dialoguer avec lui et trouver dans notre vie sa présence. Ensuite partager ce que nous avons vécu avec un des accompagnateurs : ce sont eux qui vont nous aider à prier.

 

J’ai vécu une très belle expérience qui m’a permis chaque jour de me rapprocher un peu plus du Seigneur, de sentir vraiment sa présence. De prendre vraiment conscience que je suis son enfant et qu’il m’aime. Que je ne dois pas avoir peur ; qu’il sera toujours là pour me soutenir et me guider, quelles que soient les épreuves que je traverserai.

J’étais vraiment dans la 4ème dimension ; je planais. J’ai mis du temps à retomber sur terre. Je pense que je rayonnais vraiment. Les autres ont dû bénéficier de ce « rayonnement ». J’oserais dire : ce que Dieu fait « de l’intérieur » se voit « de l’extérieur »...

 

Au bout de la semaine, mon accompagnateur m’a demandé d’écrire une lettre à Dieu. Elle n’est toujours pas terminée, car tous les jours j’ai quelque chose à y ajouter. Quel bonheur d’avoir quelqu’un à qui s’adresser, quelqu’un qui écoute... et qui répond.

 

Le samedi matin, nous nous sommes revus pour partager notre expérience. Que d’émotions encore. Certains ont même essuyé quelques larmes. Je vous invite de tout cœur à vivre cette « retraite » ; un moment privilégié accordé au Seigneur dans le silence et la prière, pour le chercher et le rencontrer. Et ne vous inquiétez pas : c’est lui qui vous prendra par la main.

 

Christine

Please reload

Oser…

 

Une fois, puis une deuxième fois, et davantage,

Participer à une semaine de prière accompagnée.

C’est les bras ouverts et les yeux pleins de tendresse que mon accompagnatrice m’a accueillie le premier jour pour la semaine de prière accompagnée.

Moi, j’avais un petit sourire intimidé et le cœur ouvert, dans la main, ma vieille Bible aux pages jaunies et aux coins écornés.

Ma Bible, je l’avais lue pour la première fois il y a un demi-siècle au moins…

Ma Bible et moi, on s’était un peu perdus de vue sans jamais nous quitter vraiment, car elle m’a suivie dans tous mes déménagements.

Elle m’attendait patiemment sur une étagère.

Quelquefois, je la compulsais, il est vrai que sa lecture me semblait un peu ardue.

Il a fallu l’échange, en tête à tête, des écrits de la Bible, pour que je réentende que Dieu est plein de sollicitude et va à la recherche de la brebis égarée.

J’avais besoin d’un rappel, d’un rappel de baptisée pour découvrir combien la Bible peut être séduisante, fortifiante, surprenante, et enthousiasmante, paisible… et comme je continue à la lire, je vais encore trouver d’autres mots pour la qualifier.

La semaine de prière accompagnée a été, pour moi, l’étincelle qui m’a donné la joie de savoir que le Seigneur m’aime et me dit :

Viens, je t’écoute.

Josée

Ottignies, 2009

Une bonne nouvelle s’annonce, se partage. Aussi, je ne peux garder secrètement le bienfait ressenti en cette semaine de prière accompagnée. Je préfère dire : «  semaine de contemplation et de vie ».

 

En quoi cela a-t-il consisté pour moi ? A m’arrêter, prier un verset  de psaume, la parole  d’un prophète, un texte d’évangile – me représenter la scène – y entrer - m’approprier une parole – la goûter longuement – la savourer – se taire devant cette présence qui m’habite – avoir le cœur en émoi en découvrant cet amour fou de Dieu pour moi et pour tout un chacun.

 

«  Retraite dans la vie »

M’étant laissée pétrir  par la tendresse de Dieu (une contemplation d’une demi-heure, ce temps est vite passé), nourrir de cette force divine, c’est avec un élan nouveau que je peux vivre le quotidien, désireuse de partager la tendresse reçue à ceux et celles qui sont sur ma route.

 

Et l’accompagnateur(trice) me direz-vous ?

Il (elle) est là, comme un frère, comme une sœur, sur le même chemin de foi, comme témoin de l’action de l’Esprit. Il (elle) est là, bienveillant(e), respectueux (se).

Au terme de nos rencontres d’accompagnement l’un et l’autre peuvent dire : « Seigneur, je te rends grâces ». 

 

Au final, oui, un merci au Seigneur pour tant de bonté, de beauté, pour ce temps qui a été pour moi un  réel « bain de tendresse divine » , qui me donne un surcroît  d’énergie pour vivre avec une attention particulière à Chacun.

 

Merci à ceux qui sont à l’initiative de cette démarche et qui en ont suscité la réalisation. Je souhaite qu’elle se renouvelle et que beaucoup puissent l’expérimenter.

                 

Angèle  (Salésienne de la Visitation)

Liège, 2014

Une Semaine de Prière Accompagnée, voilà ce que le doyenné de Lasne proposait durant le Carême 2015. Voisine de ce doyenné, je me suis donc invitée dans cette démarche et j’y ai bien sûr été fraternellement accueillie. Mais qu’est-ce qui m’attend ? La soirée du dimanche soir nous présente la démarche proposée tout au long de la semaine : un temps de prière personnelle d’une 1/2h chaque jour et une rencontre d’une 1/2h avec un accompagnateur pour en faire une relecture. Chaque jour, l’accompagnateur propose un texte biblique pour nourrir le temps de prière du lendemain.  Quelle richesse d’être accompagnée dans cette expérience de prière et d’en cueillir les fruits ensemble comme d’en partager les difficultés. Consacrer une heure par jour à la prière, je n’aurai jamais pensé y arriver et pourtant… Le samedi matin arrive bien trop vite et le bilan est très positif pour tous. C’est sûr, on va continuer à prendre le temps de ce rdv journalier avec la Parole de Dieu ! Même si  j’ai vite réalisé que l’ « obligation » née de la rencontre avec l’accompagnateur  et la force issue d’une démarche à plusieurs m’avait porté, cette semaine pas comme les autres m’a vraiment ouvert une porte du cœur et m’a fait touché du doigt combien la prière est porteuse de joie et nourrissante pour ma foi.

Brigitte

Lasne 2015

Please reload

© 2018 webmaster Cecile Gillet

  • Twitter Classic
  • c-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now